11 mois pour une parenthèse – « À toi de créer »


11 MOIS POUR UNE PARENTHESE / jeudi, septembre 2nd, 2021

Il y a quelques mois, j’ai eu un échange captivant, enrichissant, passionnant qui a semé des graines que je vois germer au fil du temps. À la fin de cette discussion, la personne avec laquelle j’étais en train de m’entretenir a lancé : « À toi de créer Carole !  » Cette phrase a résonné ! Pour différentes raisons & notamment parce que la thématique de la construction, de l’édification, de la création a toujours fait écho en moi. J’aime profondément cette rencontre avec l’instant créatif… c’est comme un rendez-vous intime & essentiel avec moi-même. « À toi de créer Carole !  » Ces quelques mots prennent aujourd’hui tout leur sens & au moment où j’écris cet article, ils sonnent comme une incitation à agir, à me mettre en mouvement mais également à sortir de ma zone de confort, à faire les choses « différemment ». 

Ma vie professionnelle a toujours été au cœur de mes préoccupations & de mes frustrations. Ce congé sabbatique a pour but de me reposer, de me (re)trouver, de changer mon regard sur les choses, de me questionner sur mes attentes professionnelles. J’ai toujours eu la sensation que le métier fait pour moi « n’existait pas »… qu’il fallait le créer sans finalement réellement m’attarder sur cette perspective que deux « évènements » récents sont venus éclairer.

Il y a quelques semaines, mon conjoint a lancé l’idée de créer mon bureau. Vous vous souvenez de ce petit coin au fond du jardin ? Celui que j’ai investi il y a quelques mois. J’avais évoqué dans un article le fait de fermer cet espace ouvert aux quatre vents ; voilà nous y sommes !  J’étais clairement contre ces travaux ! Créer mon bureau alors que je n’avais pas de projet professionnel : quelle idée ! Cela revenait à mettre la charrue avant les bœufs, à ne pas faire les choses dans l’ordre, dans « mon » ordre !

Puis, presque dans la foulée, ma cousine m’a reparlé d’une idée maintes fois suggérée mais que j’avais jusque là toujours rejetée, balayée d’un revers de main ; celle de créer ma micro-entreprise. Créer mon entreprise ? Mais pour quoi faire ?

Les jours passant je me suis demandée pourquoi la vie venait mettre sur mon chemin ces deux « propositions » ? Et si « l’univers » m’incitait à passer à l’action, à enclencher quelque chose, à actionner un mécanisme, à faire le premier pas sans savoir où je mettais les pieds, en somme : à faire confiance ! Les pièces du puzzle ont alors commencé à s’assembler : un bureau, une micro-entreprise & une phrase qui revenait comme un leitmotiv : « À toi de créer Carole ! »

Et si au lieu d’attendre par je ne sais quel miracle que quelqu’un vienne frapper à ma porte pour me proposer le travail de mes rêves, au lieu d’attendre de me lever un matin avec une idée de génie ou de recevoir un message très clair de l’univers en rêve, pourquoi je ne tenterais pas d’imaginer un métier « sur mesure », une activité dans laquelle je serais alignée, je serais libre d’être moi, je serais épanouie, je me nourrirais quotidiennement… Bien plus qu’un métier, s’est profilée l’envie de concevoir une nouvelle façon de vivre, un nouveau quotidien qui accorderait une place à mon épanouissement personnel comme professionnel.

Bien sur l’idée m’avait déjà effleurée & séduite mais je l’avais éludée en me disant que cela n’était pas possible, que ça ne fonctionnerait pas, que je ne génèrerais pas de revenus ! Mais après tout, n’étais-je pas en congé sabbatique ? n’étais-je pas déjà pas en train de faire des efforts financiers pour m’offrir ce cadeau ? du coup, ne serait-ce justement pas le moment idéal pour entreprendre sans pression financière, sans risques, uniquement pour le plaisir, pour expérimenter, pour Être ! 

Alors je me suis mise à l’écoute de mes besoins, de mes envies. Je suis partie en quête de mon essence, de ce qui fait sens, afin de créer bien plus qu’un métier, un quotidien idéal. Je me suis demandée quelles seraient les activités auxquelles j’aimerais me dédier, quels seraient les univers que je souhaiterais côtoyer, quelles seraient les personnes avec lesquelles je serais désireuse de collaborer… Tout n’est pas encore figé mais je crois que je suis arrivée à préciser les contours de ce projet. Aussi je vous retrouve très vite pour vous présenter ce nouveau chapitre des Parenthèses de Carole pour lesquelles je nourris de nouvelles ambitions !

À très vite !

Carole

2

4 réponses à « 11 mois pour une parenthèse – « À toi de créer » »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *